Podo-orthèse • Orthopédie • Podologie

Accueil

Chaussures pieds diabétique

Chaussage du pied diabétique

Le pied diabétique ne concerne pas tous le monde, une personne dont le diabète est stabilisé sans neuropathie ou complication n’est absolument pas concernée par une quelconque règle de chaussage particulière.

 

Un cliché ayant la peau dure, il continue de produire des contre vérités, un pied diabétique qui ne cicatrise pas fint par une amputation, « c’est faux », la cicatrisation est la même que sur un sujet non diabétique, seul le manque de sensibilité favorise une plaie par appui dessus.

 

La complication podale la plus importante est la neuropathie (perte de sensibilité) qui amène le patient à avoir des plaies sans s’en rendre compte en marchant dessus par absence de douleur, ce qui en découle une cicatrisation longue.

 

La seule solution efficace est de pratiquer une décharge de la plaie incriminée avec une surveillance accrue.

 

Nous possèdons l’expérience pour traiter ce type de pathologie, nous avons eu un « D.U. pieds diabétiques » qui nous a été délivré après une formation au sein de l’Hôpital de la Pitié Salpétrière dans le service du Professeur Hartmann avec le Docteur Ha Van, spécialiste du pied diabétique.

 

Mais aussi par le peaufinement de notre expérience pendant 2 ans au sein d’une unité de prise en charge d’urgence du pied diabétique dans un centre hospitalier.

 

Nos chaussures sont conçues selon un cahier des charges précis, avec des doublures non traumatisantes de haute technologie avec un tricotage spécifique en 3D, des peausseries souples, en concevant les chaussures les plus légères possibles.

 

Les délais de production sont de l’ordre de 4 semaines (si nous avons la prescription médicale en règle et une attestation de sécurité sociale de moins de 6 mois), afin de réduire au maximum le temps d’attente et le risque de récidive entre la cicatrisation et la délivrance des chaussures.

 

Nous pouvons aussi être amenés si nécessaire en cas de plaie qui ne cicatrise pas (au delà de 2 mois sans résultat), du fait de sa position ou de la difficulté du patient à ne pas marcher dessus, à réaliser ce que l’on appelle un DATCP (dispositif transitoire d’aide à la cicatrisation de plaie), qui remplace avec efficacité une botte plâtrée, ou une chaussure de décharge inadaptée du fait de la localisation de la plaie.

Les chaussures « spécial pieds diabétiques » reprennent la même fabrication que la chaussure orthopédique, les différences résultent dans l’utilisation de matériaux non traumatisant.

 

Le haut des chaussures basses est généralement rembouré pour éviter une ampoule.

 

Les avants de chaussures sont généralement sans pièces ni coutures, toujours pour éviter une zone de conflit

Modèle • Prescription • Prix

Vous allez retrouver l’ensemble des informations de prescription et de prix dans la page chaussures orthopédiques.

 

 

 

 

 

 

Les modèles présentés, sont largement dépourvus de coutures sur l’avant du pied, la majorité des plaies se faisant sur les orteils, par frottement avec une couture.

 

Il est entendu, que là aussi c’est simplement un aperçu de ce que nous proposons, et c’est l’état de vos pieds, qui nous permettra de vous proposer tel ou tel modèle.

Chaussures orthopédiques